MEXIQUE - La côte pacifique.

MEXIQUE - La côte pacifique.

A la découverte de la partie continentale…

Notre nuit à bord du ferry s’achève, nous avons pu dormir directement dans le bus et profiter de la chaleur et du bruit des moteurs à proximité. Nous débarquons et empruntons la route pour sortir du port. Nous voilà dans l’état de Sinaloa, fief du célèbre El Chapo Guzmann : nous entrons dans les terres du narco-trafique. Dix minutes que nous roulons et déjà nous nous faisons arrêter par un policier nous demandant si nous avons besoin d’aide et si nous sommes perdus… le tourisme n’est visiblement pas la première source de revenu du coin…

Premier arrêt dans l’état de Sinaloa au milieu des cultures… (maïs principalement) Guamuchil, Sinaloa, Mexique.

Après un arrêt de deux jours à Guamuchil où nous rencontrons Alfredo qui nous fait visiter son laboratoire agronome écologique pour le plus grand plaisir de Sacha, nous arrivons à Culiacan. Enfin presque… un petit détail nommé fusible (le relay de la pompe à essence changée trois semaines plus tôt) saute de son support avec les vibrations de l’autoroute (parfaitement lisse, il va de soit). Nous nous retrouvons immobilisés (heureusement) sur une aire de repos à quelques cinquante kilomètres de notre but. Ken, Polette et José nous y rejoignent : de nouvelles retrouvailles avec les amis du beauf… Nous battons tous les précédents records et totalisons une attente de treize heures (oui, 13!) avant qu’une remorqueuse nous emmène à bon port. Le problème sera vite réglé et pouvons apprécier le séjour chez notre hôte (Ken): découverte de la gastronomie locale et des environs et passerons une superbe soirée à Celestino en leur compagnie au bord de l’océan…

Une cuisine comme cela, ça donne envie de cuisiner, non? Celestino, Sinaloa, Mexique.

Notre niveau d’espagnol s’améliore de jour en jour grâce à nos nombreuses rencontres qui prennent le temps de nous expliquer. Je suis fier de pouvoir dire : Yo apprendo español con sinaloense !!

En mode touriste à Mazatlan, Sinaloa, Mexique.

Nous reprenons à nouveau la route vers le sud et changeons d’état : La route longe à nouveau le littoral et profiterons des plages et des villes de Mazatlan à Puerto Vallarta. Les plus petites localités de San Pancho et de Sayulita nous séduirons d’avantage que les grands centres…

Dernier couché de soleil sur le Pacifique… fin pleine d’émotion de notre descente de son littoral. Porto Vallarta, Jalisco, Maxique.

C’est à Puerto Vallarta que nous passons une dernières nuit de folie sur le malecon(rue du bord de mer) avant de quitter pour de bon la côte pacifique et de pénétrer plus dans les terres. Cela faisait depuis Vancouver que nous suivions (de près ou de plus loin) son littoral vers le sud : c’est avec un peu de tristesse que nous le quittons, mais l’aventure continue !

Nous commençons par découvrir Guadalajara : la taille de la ville nous impressionne, les routes sont bondées, et le code de la route adapté au mexican-style comme nous le rappelle souvent notre guide ! Après s’être parqué nous pouvons nous aventurer au coeur de la ville : cathédrale, places, rues piétonnes… et par chance un festival de lumières s’y tient, beaucoup de monuments sont mis en valeur !

Des airs de grand large, mais c’est un lac… Chapala, Jalisco, Mexique.

Nous profitons de la proximité du lac de Chapala pour sortir de la frénésie citadine et partager une dernière journée et nuit avec Sacha : son vol retour est le lendemain… C’est avec beaucoup d’émotion que Karen quitte son frère qui aura été d’une aide précieuse pour nous mettre le pied à l’étrier. Grâce à lui, la découverte du Mexique est bien moins touristique et bien plus véritable qu’elle ne l’aurait été… Muchissimas gracias cuñado !

Quieres una cocita? Combien de fois avons entendu Sacha nous en proposer: cocita, coca de 237mL, format idéal par ces chaleurs… Sayulita, Nayarit, Maxique.

Nous voilà à nouveau à deux (plus deux…) dans notre bus, cette fois sans interprète et sans guide. Nous allons pouvoir (devoir) mettre nos leçon d’espagnol à l’épreuve… Vamos !

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *